DRHP SCI: ségrégation de Rs 35,39 lakh cr ‘Life Fund’ qui apparaît comme facteur de risque

Pour la première fois, la Life Insurance Corporation (LIC) a révélé la ségrégation de son « Life Fund » de 35,93 lakh crore dans les fonds des assurés participants et non participants.

Le fonds des assureurs participants des assurés obligés à l’introduction en bourse est de Rs 24,57 crore, tandis que le fonds des assurés non participants est actuellement de Rs 11,36 crore.

La ségrégation, comme l’exigent les lignes directrices de l’IRDA, a été classée par SCI comme l’un des facteurs de risque.

La société a déclaré que “la séparation du seul ‘Fonds Vie’ consolidé en deux fonds distincts, à savoir un fonds pour les titulaires de polices avec participation et un fonds pour les titulaires de polices non participants, au 30 septembre 2021, peut avoir une incidence négative sur nos activités et nos finances. situation., les résultats d’exploitation et les flux de trésorerie “.

Dans le cadre d’un contrat d’assurance participatif, un assuré peut partager les bénéfices de la SCI par le biais de bonus, tandis qu’un contrat non participatif ne partage aucun bénéfice avec les assurés.

Historiquement, LIC s’est davantage concentré sur les produits participatifs tels que les plans de dotation et de cashback, qui offrent aux assurés des rendements en termes de bonus et également une somme forfaitaire à l’échéance.

Cependant, LIC s’est concentré davantage sur des politiques non participatives ces dernières années.

A lire aussi : Fichiers LIC DRHP avec SEBI pour méga OPI ; jusqu’à 31,62 millions d’actions sont offertes

Il est à noter que les fonds SCI, notamment les évaluations actuarielles et la répartition des excédents entre assurés et actionnaires, étaient régis par les articles 24, 26 et 28 de la loi SCI. La loi n’exigeait qu’un seul «fonds d’assurance-vie» consolidé pour ses activités d’assurance-vie.

Cependant, après la publication des modifications à l’article 24 du Parlement, LIC, conformément aux lignes directrices de l’IRDA, a dû créer deux fonds distincts : un fonds pour les assurés avec participation et un fonds pour les assurés sans participation. Cet exercice a été complété par l’assureur en septembre dernier. LIC a été contraint de se séparer en raison de sa proposition d’inscription publique où les actionnaires veulent la parité avec d’autres compagnies d’assurance-vie du secteur privé en termes de partage des revenus.

En fait, l’excédent d’un seul “fonds de vie” était auparavant réparti entre ses assurés et ses actionnaires (qui était le gouvernement) dans un rapport de 95 : 5.

Suite à la ségrégation du « Life Fund », 100 % de l’excédent généré par les entreprises non participantes seront disponibles pour être distribués à tous les actionnaires (qui seront le gouvernement et les nouveaux investisseurs après l’introduction en bourse).

Le surplus de l’entreprise avec participation sera réparti entre ses titulaires de police et ses actionnaires dans un rapport de 95: 5, qui sera progressivement déplacé à 90: 10, progressivement. Les compagnies d’assurance-vie du secteur privé partagent également l’excédent dans un rapport de 90:10 avec les assurés et les actionnaires.

A lire aussi : Le yogi himalayen a dirigé NSE en tant que marionnettiste, selon SEBI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *