L’Association centrale des agents spéciaux des impôts et des services est à la recherche de promotions opportunes, écrit le personnel du MoS

Il a souligné l’absence d’une “clause de protection”, qui protège les salariés de la régie contre l’augmentation de la durée de résidence pour promotion, aux règles de service existantes.

Une association de fonctionnaires centraux des impôts et services spéciaux a écrit au ministre d’État au Personnel Jitendra Singh pour lui demander son intervention afin d’assurer des promotions en temps opportun.

Il a souligné l’absence d’une “clause de protection”, qui protège les salariés de la régie contre l’augmentation de la durée de résidence pour promotion, aux règles de service existantes.

Le Conseil central des impôts indirects et des douanes (CBIC) a finalisé en 2015 les règles d’embauche des assistants de direction sans accepter les commentaires des parties prenantes, c’est-à-dire des employés concernés, a indiqué l’association.

Selon ces règles de recrutement, un assistant fiscal, qui a obtenu sa première promotion en trois ans, doit attendre 10 ans pour la première promotion, selon la lettre de Chitrasain Garg, secrétaire général de toute l’Inde, les fonctionnaires ministériels des impôts spéciaux et centraux prestations de service. ‘Association.

Les responsables ont prétendu que la clause de protection manquait dans ces bases de recrutement et qu’il leur fallait donc attendre dix ans, au lieu de trois, pour obtenir les promotions.

Ils ont indiqué que le CBIC a envoyé plusieurs fois un dossier au Département du personnel et de la formation (DoPT), mais qu’il n’a pas été approuvé en raison d’observations différentes à chaque fois.

“Comme le DoPT n’a pas encore approuvé l’insertion de la clause de protection et que la durée de résidence est passée de trois ans à 10 ans, un minimum de 3 391 postes vacants (69%) des 4 850 dotations sanctionnées dans le tableau des assistants de direction sont vacant au CBIC. qui affecte négativement le système de génération de revenus », indique la lettre du 10 février.

Pour combler ces postes vacants et renforcer le système générateur de revenus, le CBIC a maintenant envoyé une proposition d’assouplissement ponctuel de la période de résidence aux règles d’embauche des assistants de direction au DoPT, a-t-il déclaré.

La même chose est en attente avec le DoPT depuis le 16 novembre 2021, indique la lettre.

“L’association demande votre intervention dans cette affaire, car elle nuit au moral du personnel ministériel et au système de génération de revenus du pays”, a-t-il déclaré.

Télégramme Financial Express Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et restez au courant des dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Leave a Reply

Your email address will not be published.