Le gouvernement nommera bientôt 3 conseillers indépendants au conseil du NaBFID

En octobre de l’année dernière, le gouvernement avait nommé le banquier vétéran KV Kamath président du NaBFID pour trois ans. Il a également nommé deux administrateurs gouvernementaux nommés au conseil.

Le gouvernement est en train de nommer trois administrateurs indépendants au nouveau conseil d’administration de la Banque nationale pour le financement des infrastructures et du développement (NaBFID) de 20 milliards de roupies, une décision qui dégagera la mêlée pour le début de l’opération de l’Institution financière pour le développement. pour sous-financement.

Avec la nomination de trois administrateurs indépendants, ont indiqué des sources, la formation du conseil au complet sera achevée. En octobre de l’année dernière, le gouvernement avait nommé le banquier vétéran KV Kamath président du NaBFID pour trois ans. Il a également nommé deux administrateurs gouvernementaux nommés au conseil.

L’Institution financière de développement (IFD) a été créée pour soutenir le développement du financement à long terme sans recours des infrastructures en Inde, y compris le développement des marchés obligataires et dérivés nécessaires pour financer les infrastructures et mener à bien les activités de financement. Infrastructure.

Le Banks Board Bureau (BBB), le chasseur en chef des banques et institutions financières publiques, a déjà postulé pour le poste de directeur général (MD) du DFI, qui s’apprête à démarrer ses activités au cours du trimestre avril-juin. La BBB a également engagé le processus de sélection de trois Directeurs Généraux Adjoints (DMD), dont le Chief Financial Officer et le Chief Risk Officer.

La date limite de dépôt des candidatures des candidats éligibles pour les trois postes DMD est le 21 mars. Le salaire et les indemnités des MD et des DMD seront régis par le marché et régis par les règlements du conseil d’administration du NaBFID.

En vertu de la loi NaBFID 2021, l’établissement aura un MD et pas plus de trois DMD. Les MD et les DMD ne seront plus en fonction après avoir atteint l’âge de 65 et 62 ans, respectivement. Le DFI prévoit de démarrer ses opérations au cours du trimestre d’avril à juin et vise une aide financière de 1 milliard de roupies au cours de sa première année de fonctionnement. Cela donnera un coup de pouce massif aux projets d’infrastructure, qui font partie du National Infrastructure Pipeline (NIP) de 111 lakh crore. Le gouvernement a promis une subvention de Rs 5 000 crore sur un capital social de Rs 20 milliards.

Le NaBFID s’est imposé comme un organisme statutaire chargé de remédier aux défaillances du marché résultant de la nature à long terme, à faible marge et risquée du financement des infrastructures. Il contribuera à financer environ 7 000 projets d’infrastructure dans le cadre du PIN, qui prévoit un investissement de Rs 111 milliards en 2024-25.

Les dépenses d’infrastructure ont un effet multiplicateur sur l’économie. Cela signifie que le projet contribue non seulement immédiatement par une demande accrue de main-d’œuvre et de matériaux de construction, mais également par des effets de second ordre en termes d’amélioration de la connectivité.

Plusieurs études ont estimé que le multiplicateur se situe entre 2,5 et 3,5 fois. Ainsi, pour chaque roupie dépensée par le gouvernement pour la création d’infrastructures, les gains de PIB valent entre 2,5 et 3,5 roupies.

Selon NITI Aayog, en période de contraction économique, ce multiplicateur est plus important qu’en période d’expansion économique. Cela pourrait signifier que l’investissement public, s’il est correctement programmé et ciblé, peut en fait “s’approcher” de l’investissement privé, plutôt que de l'”expulser”.

Télégramme Financial Express Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et restez au courant des dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Leave a Reply

Your email address will not be published.