Nous travaillons pour aider à combler la fracture numérique : Maninder Singh Bajwa, PDG et fondateur d’iScuela

Ce contenu a été diffusé sur les chaînes E-Vidya du gouvernement central. En conséquence, tous les jeunes qui n’ont pas accès à Internet ou aux téléphones portables peuvent désormais consommer des contenus via les téléviseurs.

Fondée par Maninder Singh Bajwa, iScuela travaille avec le gouvernement du Pendjab et la Rotary India Literacy Mission (RILM) pour numériser et numériser les 19 272 écoles publiques de l’État. Dans le processus, les élèves auront accès à du contenu multimédia interactif dans les écoles et à la maison, et les enseignants auront accès à leurs appareils intelligents. Bajwa partage avec FOI Vikram Chaudhary comme iScuela (et ses associations) peut faire une différence dans la vie de certains étudiants relativement défavorisés. fragments:

Il existe des milliers de plateformes edtech en Inde, en quoi iScuela est-il différent ?
iScuela peut fonctionner avec n’importe quelle solution technologique, ancienne ou nouvelle, afin que les écoles n’aient pas à investir dans de nouvelles technologies, ce qui en fait la solution idéale pour les écoles publiques et privées à faible coût avec du matériel obsolète. Au fil des ans, nous avons eu un taux d’acceptation assez élevé pour les enseignants (actuellement 86%). Ce haut niveau d’acceptation nous amène à supposer qu’au lieu de percevoir les plateformes edtech comme une menace, les enseignants les utilisent pour mieux enseigner. IScuela travaille également à partir de la base de la pyramide économique, apportant des solutions aux élèves des écoles publiques. La plupart des plateformes edtech commencent par offrir leurs services aux consommateurs du haut de la pyramide économique, puis s’infiltrent vers le bas.

Si la pandémie a provoqué une explosion du e-learning, elle nous a aussi fait prendre conscience de la grande fracture numérique entre riches et pauvres, zones urbaines et rurales. Comment des entreprises comme iScuela peuvent-elles contribuer à combler cette fracture numérique ?
Chez iScuela, nous avons pris un certain nombre d’initiatives pour réduire ou combler la fracture numérique, comme rendre le matériel disponible hors ligne pour réduire la dépendance à Internet. Nous concevons également nos logiciels et contenus avec du matériel de classe bas de gamme ainsi que des appareils intelligents à faible coût. Enfin, nous privilégions fortement les langues vernaculaires afin que les élèves des zones rurales et semi-urbaines puissent appréhender la matière. Pendant la pandémie, nous avons produit des épisodes télévisés riches en multimédia pour tous les enfants qui n’avaient pas accès à des appareils intelligents à la maison, mais qui pouvaient consommer du contenu via des téléviseurs.

Avec combien d’élèves, d’enseignants et d’écoles avez-vous travaillé ?
À ce jour, notre plateforme a été utilisée par plus de 2,4 millions d’étudiants, plus de 200 000 instructeurs et plus de 12 000 écoles au Pendjab et à Haryana. Nous avons assisté à une augmentation significative des statistiques d’utilisabilité des étudiants utilisant nos plateformes mobiles depuis la pandémie. Nous prévoyons qu’une fois que les écoles rouvriront complètement, les outils d’enseignement en classe que nous avons fournis augmenteront l’apprentissage à domicile, conduisant à un véritable paradigme d’apprentissage mixte.

Travaillez-vous également avec les gouvernements, les commissions scolaires et les ONG ?
Notre premier projet était avec le gouvernement du Pendjab, où nous avons collaboré avec des experts dans le domaine pour fournir un contenu multimédia en pendjabi et en anglais qui était aligné sur le programme local. Ce contenu a ensuite été diffusé dans tout l’État sous la forme d’un application mobile pour l’étude à domicile ainsi qu’une plate-forme d’enseignement en classe. Nous avons développé l’application Avsar pour le gouvernement de l’Haryana en collaboration avec WeExcel, qui était à l’origine destinée à être un effort de réponse au Covid-19, mais qui est maintenant devenue une plate-forme importante pour le gouvernement. Plus de 1,1 million d’évaluations ont été réalisées sur l’application Avsar, avec plus de 1,8 million de newsletters préparées et envoyées numériquement aux étudiants de tout l’État. Nous nous sommes associés au RILM, au NCERT et au ministère de l’Éducation pour fournir un programme multimédia pour les cours 1 à 12 pendant la pandémie afin de combler la fracture numérique. Ce contenu a été diffusé sur les chaînes E-Vidya du gouvernement central. En conséquence, tous les jeunes qui n’ont pas accès à Internet ou aux téléphones portables peuvent désormais consommer des contenus via les téléviseurs.

Créez-vous également du contenu ? Si oui, quel segment d’étudiants dessert-il ?
Tout notre matériel est créé à la maison. Nous utilisons les médias les plus récents pour fournir un contenu attrayant aux élèves de la maternelle à la 12e année.

Télégramme Financial Express Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et restez au courant des dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Leave a Reply

Your email address will not be published.